I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Les Changements Climatiques demeurent un défi majeur pour tous les pays, eu égards au caractère global et transnational de ses effets sur l’environnement et sur les activités des hommes. Les causes principales sont les émissions des gaz à effet de serre et la dégradation des forêts tropicales qui réduisent le stock de biomasse nécessaire à leurs absorptions (principalement le CO2). A l’instar de la Côte d’Ivoire, qui connait un rythme d'environ 300 000 ha par an de dégradation forestière, l’Afrique est exposée à un risque de disparition de ses forêts denses en l’espace de quelques décennies, si rien n’est fait (Rapport PNA, 2016)
En conséquence, l’on observe un réchauffement global tendanciel du climat qui se traduit en Afrique, par les impacts sur les ressources naturelles (déforestation, amenuisement des ressources en eau) et les impacts socio-économiques négatifs.

Par ailleurs, selon les prévisions de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), entre 2030 et 2050, le changement climatique pourrait entraîner près de 250 000 décès supplémentaires par an, dus à la malnutrition, au paludisme, à la diarrhée et au stress lié à la chaleur. Le coût des dommages directs pour la santé (à l’exclusion des coûts dans des secteurs déterminants pour la santé tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement) pourrait se situer entre 2 et 4 milliards de dollars (US$) par an d’ici 2030. Les pays en développement qui n’auraient pas mis en place des solutions de résilience, seront incapables de faire face à cette situation sans assistance extérieure.
C’est pourquoi des rencontres internationales des experts du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) et des politiques ont abouti à des actions pour appréhender la question des changements climatiques. Les États signataires de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), produisent périodiquement des Communications Nationales et de Rapports Biennaux Actualisés (BUR1). Les dernières Conférences des Parties (COP 21, 22 et 23) ont invité les États à s’engager pour mener des actions concrètes d’atténuation et/ou mettre en œuvre des mesures d’adaptation.

Ces efforts sont consignés dans le rapport national appelé INDC en Anglais où CPDN en Français (les Contributions Prévues Déterminées au niveau National). Le caractère multisectoriel, multidisciplinaire de la problématique des changements climatiques, exige donc l’utilisation de compétences et de moyens diversifiés du secteur public, des structures techniques, du secteur privé, des communautés locales et de la société civile dans le cadre de la résilience.
La Géomatique, discipline qui intègre les outils et technologies de l’informatique et des sciences géographiques, s’avère être impliquée en amont et en aval de la mise en oeuvre des actions de résilience face aux changements climatiques.

C’est dans ce cadre que le Comité National de Télédétection et d’Information Géographique (CNTIG) et ses partenaires qui organisent depuis 2012, le Salon International de la Géomatique, ont décidé, cette année de porter leur attention sur les actions à mener au niveau des Changements Climatiques.
Ce salon international est un espace de promotion et de valorisation des applications de la science la géomatique. Les trois premières éditions (2012 – 2014 – 2016) du Salon International de la Géomatique, ont planché sur le développement durable, le développement local et la gestion administrative des terres.
Pour cette 4ème édition prévue du 27 au 29 Novembre 2018, à la Caistab d’Abidjan – Plateau, les participants auront à échanger les expériences en matière de mesures adaptives face aux effets néfastes du dérèglement climatique sur l’économie, la société, les espèces, l’écosystème autour du thème « les outils de résilience face aux Changements Climatiques ».

Le Salon International de la Géomatique 2018 sera donc le cadre adéquat pour mettre à profit les expériences variées et diversifiées de tous les acteurs scientifiques, décideurs, gestionnaires, techniciens pour des prises de décisions avisées.

II. OBJECTIFS

2.1- OBJECTIF GLOBAL

L’objectif principal de ce salon est de proposer d’une part, des stratégies et solutions opérationnelles de lutte contre les effets néfastes des changements climatiques, et d’autre part, des outils de résilience éprouvés.

2.2 - OBJECTIFS  SPÉCIFIQUES

Cette rencontre vise de manière spécifique à :

- Sensibiliser les acteurs de développement sur les outils de résilience face aux changements climatiques ;

- Permettre aux acteurs d’échanger leurs expériences sur les outils de résilience face aux changements climatiques ;

- Promouvoir les outils géomatiques de résilience pour lutter efficacement contre les effets néfastes des changements climatiques ;

- Valoriser les outils et technologies pertinents adaptés aux réalités nationales et locales ;

- Favoriser une synergie des acteurs impliqués dans le domaine de la géomatique et des Changements climatiques ;

- Offrir un cadre d’échanges et de partenariat entre acteurs de la géo information.

III. RÉSULTATS ATTENDUS

Les principaux résultats attendus sont :

- Les acteurs de développement sont sensibilisés à la mise en œuvre d’actions concrètes ;

- Les connaissances scientifiques, techniques et opérationnelles sur les outils de résilience sont perçues;

- Les échanges sur les expériences, sur les outils de résilience sont réalisés;

- Les apports de la Géomatique dans la résilience aux changements climatiques sont connus ;

- Les projets de résilience sont suscités.

IV. DÉROULEMENT

Divers forums et conférences sont au programme du Salon International de la Géomatique 2018. Ces évènements, ouverts aux professionnels et au public, contribueront à l’accélération de l’innovation et au réseautage. Ces activités s’effectueront en sessions plénières et en sessions parallèles, concomitamment avec l’exposition.

Le programme détaillé prévisionnel sera fourni en annexe.

 

V. ENTITÉS CIBLES

Le salon international de géomatique 2018 s’adresse aux cibles suivantes :

  • Les gouvernants ;
  • Les organismes internationaux ;
  • Les organismes intergouvernementaux ;
  • Les représentants des structures étatiques publiques et parapubliques ;
  • Les chambres consulaires ;
  • Les acteurs de développement régional et local (collectivités territoriales) ;
  • Les entreprises privées ;
  • Des exploitants forestiers et miniers ;
  • Les opérateurs économiques ;
  • Les organisations non gouvernementales ;
  • Les acteurs scientifiques ;
  • Les étudiants.

VI. THEME CENTRAL

Le thème central de cette année est : « Les outils de résilience face aux Changements Climatiques » et sera subdivisé en huit (08) sous-thèmes :

SOUS-THEME I:

Technologies d’information géo spatiale et changement climatique.

SOUS-THEME II:
Énergie, urbanisation et smart city.

SOUS-THEME III:
Climat et catastrophes naturelles.

SOUS-THEME IV:
Forêt, changement climatique, Marché Carbone.

SOUS-THEME V :
Désertification et dégradation des terres.

SOUS-THEME VI:
Outils et méthodes innovantes de collecte et d’analyse de données.

SOUS-THEME VII
Formation et renforcement des capacités.

SOUS-THEME VIII
Mobilisation de ressources financières.

SOUS-THEME IX
Ressources en eau, agriculture et sécurité alimentaire

VII. DATE ET LIEU

Date : les Mardi 27, Mercredi 28 et Jeudi 29 Novembre 2018

Lieu : Auditorium de la Caistab sis à Abidjan-Plateau, Côte d’Ivoire

VIII. INNOVATIONS

Cette année deux (02) innovations majeures ont été retenues. Il s’agit de :

- Géo Talent 2018 : Il s’agit d’un prix décerné par un jury à la meilleure équipe qui aura produit sur place la meilleure application en matière de résilience ;
- Concours : Meilleurs posters et meilleurs stands sont des prix qui seront décernés par le public.

IX. DIVERTISSEMENT ET INFORMATION

En marge des activités du Salon, des initiatives de divertissement et d’informations sont prévues :

- La chaîne GeomaticTV pour diffuser les interviews et les conférences en direct sur la page Facebook du CNTIG ;

- Une sortie-détente et shopping avec notre partenaire Cote d’Ivoire Tourismes ;

- Un Diner Gala viendra pour clore l’évènement.

X. PRIX DES STANDS

Le prix homologué des stands s'élève à 1.500.000 F CFA / 9m² soit 3000$ USA ou 2.287 €

Plan de masse

CNTIG
Rue des Jasmins. lot N° 10 bis, Cocody Danga BP V 324 Abidjan - COTE D'IVOIRE
Tél.: (225) 22 48 30 30 Fax: (225) 22 44 20 84
www.cntig.net | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Salon de la Recherche 5ème édition...
Lire la suite

Call for proposals of AMS-EMA school 2020...
Lire la suite

Copyright  2012- 2020 © i RENALA - Porte 201 - Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique - Fiadanana - Antananarivo 101